samedi 6 février 2021

La lettre d’information des plans régionaux d’actions en Bourgogne-Franche-Comté n°7

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés (CBNFC-ORI) et la Société d'histoire naturelle d'Autun (SHNA) viennent de publier la 7e lettre d'information des plans d'actions régionaux.

Elle présente le bilan des actions menées en 2020 en faveur des libellules et des papillons de jour menacés de Bourgogne-Franche-Comté : découverte de nouvelles stations, lancement d'études et de projets de conservation, création de nouveaux supports de sensibilisation, etc.

L'OPIE Franche-Comté a contribué à certaines de ces actions, notamment au travers du groupe des Demoiselles de Franche-Comté.

Consulter la lettre d'information en ligne sur le site du CBNFC-ORI

mardi 19 janvier 2021

Stop aux néonicotinoïdes... consultation publique

L'arrêté ministériel visant la réintroduction des néonicotinoïdes dans les cultures de betteraves sucrières en France est soumis à une consultation publique. 

L'OPIE Franche-Comté relaie l'appel de l'OPIE France afin de s'opposer massivement à ce retour en arrière.

Participez à la consultation avant le 24 janvier 2021 afin de faire entendre votre voix contre la réintroduction de ce pesticide aux effets particulièrement nocifs sur l'environnement.

Si vous manquez d'inspiration, vous trouverez ci-dessous l'argumentaire qui a été développé par l'OPIE Franche-Comté en réponse à cette consultation :

L’Office pour les insectes et leur environnement de Franche-Comté (OPIE FC) s’oppose fermement à la réintroduction de pesticides néonicotinoïdes dans la culture des betteraves à sucre :

  • l’utilisation des néonicotinoïdes impactera l’entomofaune dans son ensemble, en affectant, même à faibles doses, le système nerveux des insectes et leurs capacités reproductives ;
  • les résidus de cultures se retrouveront dans l'environnement et contamineront durablement le sol et l’eau, les biocides s’accumulant et affectant largement la faune non-cible ;
  • ces molécules sont dangereuses également pour les vertébrés au travers des chaînes alimentaires et affectent les oiseaux, les rongeurs, les poissons, etc. et évidemment l’humain ;
  • de multiples études scientifiques ont prouvé leurs impacts délétères et ont abouti à la décision logique et courageuse de les interdire.

Réintroduire les néonicotinoïdes est en contradiction totale avec la démarche de transition écologique de notre agriculture et avec les avancées réalisées dans le cadre du Plan national d’actions « France : Terre de pollinisateurs » au titre de la diminution de l’utilisation des produits pesticides.

Des solutions alternatives à ces produits dangereux doivent être développées et soutenues. Il est donc urgent et indispensable de financer les recherches pour combler le manque de connaissance dans le domaine et de mettre en œuvre massivement de « nouveaux » itinéraires techniques agricoles avec l’accompagnement technique, humain et financier nécessaire.

dimanche 30 août 2020

Retour sur les sorties hétérocères à Charquemont

 Le Groupe Hétérocères de l'OPIE Franche-Comté a organisé avec l'association Les Gazouillis du Plateau deux soirées d'observation des papillons de nuit le 31 août et le 1er juillet 2020 à Charquemont.

Ci-dessous l'article de l'Est Républicain du jeudi 20 août 2020


dimanche 12 juillet 2020

Prospection Cordulie à corps fin le 25 juillet à Avanne-Aveney

Les demoiselles de Franche-Comté vous proposent une sortie en vélo au fil du Doubs pour rechercher des exuvies de cordulie à corps fin (Oxygastra curtisii), magnifique libellule protégée en France !

Les premières preuves de reproduction de cordulie à corps fin ont été trouvées en basse vallée du Doubs à Audelange, Baverans et Falletans (39) en 2019. Cette année, nous tentons notre chance sur une autre portion en amont, puisque des adultes ont déjà été observés à Roset-Fluans, Osselle et Routelle (25).

Nous vous donnons donc RDV le 25 juillet à Avanne-Aveney à 9h30. Nous suivrons le Doubs par la véloroute jusqu'à Osselle et nous ferons des arrêts réguliers pour chercher des exuvies sur les troncs des aulnes et des saules de la ripisylve.

Nous prévoyons de partir à la journée, n'oubliez donc pas votre pique-nique !

Pour vous inscrire, il suffit d'envoyer un courriel à l'adresse suivante : demoiselles.fc@lilo.org. La sortie est limitée à 10 personnes et les inscriptions sont possibles jusqu'au 23 juillet. Nous vous transmettrons tous les détails de la journée avec la confirmation de votre inscription.

A très vite pour la sortie !

samedi 11 juillet 2020

Balade étoilée et Hétérocères le 25 juillet à Hautepierre-le-Châtelet

Le Groupe d'étude des hétérocères de Franche-Comté participera le 25 juillet  à une  animation grand public organisée par les Amis de la Roche de Hautepierre, à Hautepierre le Chatelet.

Accordez-vous un moment de détente et de découverte à la balade étoilée à Hautepierre le Châtelet le 25 juillet prochain à partir de 21h. Au programme : balade, astronomie, lectures contées, observation des papillons de nuit, découverte de la biodiversité la nuit, détente et échange au café associatif de la Distillerie.

Attention, les places sont limitées, INSCRIPTION INDISPENSABLE sur https://monurl.ca/baladeetoilee  ou par téléphone à la médiathèque des Premiers Sapins au 03 81 25 24 69, avant le 17 juillet!

Annulation si météo défavorable / participation libre



 

mardi 28 avril 2020

La petite nymphe au corps de feu

 Le CBNFC-ORI s’associe avec l’Office pour les insectes et leur environnement de Franche-Comté et plus particulièrement le groupe Demoiselles de Franche-Comté pour vous proposer une enquête sur une libellule… la petite nymphe à corps de feu !
 
Cette demoiselle est considérée comme très courante en Franche-Comté, mais à l’heure actuelle, elle n’est signalée que dans un tiers des communes franc-comtoises. Pour améliorer la connaissance de sa répartition, nous vous invitons donc à participer à cette nouvelle enquête dans le respect des consignes liées au confinement. Elle s’adresse donc aux personnes, qui ont des milieux aquatiques (mare, étang, fossé ou ruisseaux) dans un rayon maximal d’1 km autour de leur domicile.
 
Autre option envisageable pour celles et ceux qui n’ont pas de milieux favorables accessibles : explorer vos photographies en stock et rechercher les clichés de petite nymphe à corps de feu. Vous pourrez ainsi renseigner le formulaire à conditions de savoir où et quand vous l’avez photographiée.
 
Pour en savoir plus rendez-vous ICI